Marie-Amélie Frere, la Networkeuse multi-tâches qui ne dort jamais

Marie-Amélie Frere a un parcours atypique. Boule d’énergie, cette networkeuse ne s’arrête jamais.  Portrait de la Présidente de Girlz In Web.

A 36 ans, Marie-Amélie est aujourd’hui Product Manager chez SEMANTIWEB et aussi Présidente de l’association Girlz In Web. Quand elle qui a commencé ses études dans le domaine de la littérature, jamais elle n’aurait pensé faire carrière dans le numérique.
Pendant ses études, elle découvre l’informatique et crée ses premiers sites Internet en 2001.

« A ce moment-là, j’ai compris que j’avais la chance de participer à une révolution. Peut-être plus importante que la découverte de l’imprimerie. Je ne voulais pas passer à côté ».

En 2006, elle décroche un stage chez Yahoo et apprécie beaucoup cette expérience. Femme passionnée, elle a besoin d’aimer ce qu’elle fait. C’est son moteur. Elle travaille ensuite sur différents projets allant des jeux sur mobile aux applications, en passant par la brosse à dents connectée intelligente.

En 2013, elle lance sa start-up Linotte, une application qui proposait un carnet d’adresse géolocalisé pour mobile. Une aventure enrichissante qui lui occasionne quelques mauvaises surprises car le projet s’arrête brutalement. « On apprend beaucoup plus de ses échecs que de ses réussites », me confie-t-elle.

Elle passe à l’intrapreneuriat avec un nouveau projet BOUGE! pour le groupe RATP. Elle accompagne des porteurs de projets entrepreneuriaux, en interne. Elle travaille comme coach, une nouvelle corde qu’elle ajoute à son arc.

Pour visualiser son parcours :
Timeline du parcours professionnel de Marie-Amélie Frere

Girlz In Web, une entrepreneure du Web engagée…

Pendant son Volontariat International en Administration (VIA) aux Affaires étrangères à Bruxelles, elle découvre l’importance du réseau. Après un an, elle rentre à Paris. La facilité de créer des contacts professionnels lors de son séjour à Bruxelles lui manque, et elle cherche à faire de même à Paris. C’est dans ce cadre qu’elle découvre Girlz In Web, un  réseau qui met en avant les carrières féminines du numérique. Six mois après la création du réseau, elle commence à y travailler. C’est elle-même qui dépose les statuts permettant à ce réseau de devenir une « vraie » association. Présidente de Girlz In Web depuis 4 ans, cette association possède une communauté online de plus de 16 000 personnes et des antennes physiques à Paris, Lyon et Tours. L’association organise également régulièrement des masterclass ou des apéros networking.

Networkeuse et Techlover, Marie-Amélie aime travailler dans un secteur en perpétuelle évolution lui permettant de rencontrer de nouvelles personnes et surtout d’apprendre en permanence de nouvelles choses.

« Le Numérique est une méritocratie. Vous nourrissez le mouvement et le mouvement vous nourrit aussi. »

La mixité dans le numérique ? Son avis

C’est sûr et certain, il faudrait davantage de femmes dans les métiers du numérique ! Pourquoi n’est-ce pas le cas ? D’après Marie-Amélie Frere, les mentalités expliquent, pour beaucoup, la faible proportion de femme. On n’encourage pas assez les jeunes filles pendant leurs études à se diriger vers ces milieux.

« Lors de mon premier poste en entreprise, j’étais la seule femme et qui ne sortait pas d’école de commerce ».

Beaucoup d’outils numériques ont été créés par et pour les hommes. Les femmes doivent s’adapter et toujours faire leurs preuves dans le milieu. « C’est comme un gaucher qui vit dans un monde de droitier », me dit-elle. Et quand je lui pose la question d’une solidarité féminine dans le numérique, elle n’en est pas sûre car les femmes ne partagent pas la même vision du féminisme. Elle a déjà entendu ce genre de phrase, « Je ne suis pas féministe, nous ne sommes pas meilleures que les hommes ». Ce à quoi Marie-Amélie répond, « Sur ce point, je suis d’accord, être féministe, c’est demander l’égalité. Alors que pour certaines femmes, c’est : j’ai passé mon baptême du feu, à ton tour maintenant !».

Infographie sur Marie-Amélie Frere

Pour en savoir plus sur l’association Girlz In Web, c’est par ici -> girlzinweb.com

Et retrouvez tous les portraits de femmes dans l’exposition Women In Numérique, du 6 au 16 mars 2018 à la maison de l’étudiant de l’université Paris Nanterre.

Publicités

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :